Presse

Nuba àFez

Le Festival national des Musiques andalouses de Fez innove pour sa 13 eme edition en incluant la presentation de 2 films : Les Nuits Andalouses de Larbi Bannani ( 1963 ) et Nûba d'Or et de Lumière de Izza Génini (2007 )

La séance d'ouverture de ce rendez-vous artistique, initié par la commune urbaine de Fès, a été une occasion pour rendre un vibrant hommage aux cinéastes Larbi Bennani et Izza Genini qui ont contribué à la sauvegarde de l'art de la musique andalouse, fruit d'influences mutuelles entre le Maghreb, l'Andalousie et l'Orient, à travers notamment leurs oeuvres cinématographiques.

Le vétéran des cinéastes marocains, Larbi Bennani, diplômé de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) en 1954, a réalisé plusieurs courts et longs métrages dont ""Pour une bouchée de pain"" (1960) et ""Nuits andalouses"" (1963).

Quant à la réalisatrice Izza Genini, elle a tourné une dizaine de documentaires sur le Maroc, dont ""Retrouver Ouled Moumen"" (1994), ""Le fruit de la splendeur"" (1997), ""Tambours battant"" (1999) et ""Cyberstory"" (2001).

Née en 1942 à Casablanca d'une famille marocaine de confession juive, Izza Genini vit à Paris depuis 1960. A partir de 1973, elle a fait la promotion du cinéma marocain en France et en 1987, elle est devenue la première documentariste du Maroc.

La cinéaste Izza Genini a également réalisé un documentaire intitulé ""Nouba d'or"" qui, grâce à la simplicité émouvante de ses images, l'élève au rang de Robert Flaherty. Les liens entre la musique arabo-andalouse et l'âge d'or de Grenade est l'un des thèmes de ce film qui a provoqué lors de sa projection un véritable enthousiasme populaire.

La séance inaugurale de ce festival organisé sous le signe ""Musique andalouse marocaine: Dialogue d'art et de civilisation"", a été marquée par deux prestations de qualité, la première donnée par l'orchestre Omar Mtioui (Tanger) et la seconde par l'orchestre ""Al-Baât"" dirigée par le maître Abdelfettah Benmoussa.

Ce festival connaît la participation d'une centaine de musiciens représentant des orchestres de Tanger, Tétouan et Rabat, ainsi que des troupes artistiques locales, dont les orchestres de Abdelkarim Raiss, Al Baât et Chabab Fès.

En vue de rapprocher un large public de cet art sublime et d'identifier ses valeurs esthétiques, plusieurs soirées sont également initiées en coordination avec les arrondissements de Fès Medina, Zouagha, Jnane Ward, Saïs et la municipalité Mechouar Fès-Jedid.

Cette 13-ème édition est le prolongement des précédentes manifestations artistiques de la musique ""Al Ala"" qui avaient été organisées à Fès depuis la première conférence sur la musique marocaine en 1939.

MAP
Copyright 2007 | Crédits